Suppression, NON, NON, NON

On le répète souvent dans ce journal, ce n’est pas l’enclavement qui provoque le manque de moyens, mais plutôt l’inverse. C’est un fait, les services publics sont soit supprimés du territoire, soit appauvris. Alors on est très chafouins quand on apprend que le Rectorat a décidé de la suppression d’un poste de surveillant (on dit AED aujourd’hui, pour Assistant d’Éducation) au collège Louis Jouvet et au lycée professionnel Martin Nadaud, tous deux situés à Bellac. Pour faire entendre leur désaccord, les équipes éducatives, les parents ainsi que certains élus se sont mobilisés. Dans un premier temps a eu lieu une manifestation aux abords des établissements ainsi qu’une marche dans la ville pour sensibiliser les habitants. Puis un filtrage au niveau d’un rondpoint de la N147. Une pétition en ligne a également été créée.
Enfin, pour ne pas se laisser abattre et allier lutte et rigolade, les membres de ce collectif ont
réalisé un clip en reprenant un titre bien connu du chanteur Oldelaf, « La Tristitude ». En modifiant les paroles et en se mettant en scène, ils montrent avec humour et tendresse leur
désarroi face à ces logiques comptables totalement déshumanisées. Alors, bien que la décision soit officiellement prise, si vous voulez les soutenir et rigoler un coup, rendez-vous sur la page Facebook « Basse Marche ou Crève » pour partager un maximum cette vidéo.

Chouette brève à lire dans le Mefia Te ! numéro 14

ARTICLES RECENTS
Extrait

Véto ma non troppo…

« Le médecin daus bétchiaux et daus chrétiens » Tant qu’à parler du désert médical bas-marchois, ne nous laissons...
>
Extrait

Cet émail qui nous émeut

Un artisan tout feu tout flamme Au chapitre des bonnes nouvelles, voici un jeune artisan-émailleur qui s’installe à Bellac,...
>
Accès libre

Chouette ou pas chouette ? Brèves d’ici

Vous aviez déjà l’habitude de notre page « Chouette ». Nouveauté avec ce numéro, on lance une rubrique « Pas Chouette »...
>

LE BLOG >

Le journal Mefia Te ! passe du papier au grand écran

L’équipe du Journal Mefia Te !, le journal de la Basse-Marche, propose un nouveau rendez-vous : les « ciné-débats Mefia Te ! ». Souhaitant aborder sous...

Colère noire, couleur clarinette

Samedi après-midi 3 septembre 2022, 16h, au sortir de l’école de musique de Bellac. Je suis entouré de jeunes musiciennes en larmes,...

Masque obligatoire dans les rues de Bellac : voyage en Absurdistan

Bellac. Petite bourgade de 3.500 habitants, à peine. Concernée par l’épidémie de COVID au même titre que toutes les autres communes de...

Portrait # 5 – Alban

Et si on vous présentait les contributeurs de Mefia Te? Voici le jeune Alban, qui se présente comme collégien, musicien, VTTiste...

Portrait # 4 – Fanny

Et si on vous présentait les contributeurs de Mefia Te!, le journal de la Basse-Marche, en Haute-Vienne? Illustratrice, photographe, rédactrice,...

Portrait # 3 – Christine

Et si on vous présentait les contributeurs de Mefia Te!, le journal de la Basse-Marche, en Haute-Vienne. Voici Christine, une de...

Portrait # 2 – Michael

Et si on vous présentait les contributeurs de Mefia Te!, le journal de la Basse-Marche, en Haute-Vienne? Voici Michael, notre historien...

Portrait # 1 – Élodie

Et si on vous présentait les contributeurs de Mefia Te!, le journal de la Basse-Marche, en Haute-Vienne? Honneur aux jeunes, on...