Petit Poucet devenu Vieux Sage

Nous voilà donc à traverser les Monts de Blond d’Ouest en Est pour aller faire la connaissance de cet homme chez lui, à Berneuil, au bord du Vincou. Un bien bel endroit, rebaptisé Moulin de Boismorand par notre hôte. Joël Raffier commence à raconter son histoire. Né en 1947, enfant de l’Assistance Publique, il est accueilli à l’âge de 3 ans par un couple de meuniers. Madame est originaire d’Alsace,réfugiée en Basse-Marche au moment de la Seconde Guerre mondiale, Monsieur est un gars du coin. C’est précisément dans les murs de la bâtisse où nous sommes en train de discuter confortablement que vit alors la famille d’accueil de Joël Raffier. Sauf qu’à cette époque des années 50, comme dans beaucoup de maisons de la campagne profonde, il n’y a pas d’eau courante !Aux côtés d’un autre garçon accueilli par la famille,Joël Raffier passera son enfance et son adolescence ici,scolarisé à l’école de Berneuil puis au collège et au lycée de Bellac, avant de partir faire sa Terminale (classe qui n’existait alors pas à Bellac, apprend-on) au lycée de Saint-Yrieix-La-Perche. Adolescent, il est fasciné par Malraux, Rimbaud, s’essaye à la poésie et rêve de longs voyages… Une fois son bac en poche, il part étudier l’Histoire de l’Art puis les Lettres Modernes pour passer le concours d’enseignant. C’est alors que commence un long périple.

Article de Baptiste Souchaud à lire dans le Mefia Te ! numéro 19

ARTICLES RECENTS
Extrait

Le côté clair-obscur

C’est quoi ce drôle de titre ? La rédaction a-t-elle été prise d’assaut par des fans de Star Wars qui hésitent encore...
>
Extrait

Éteignez vos moteurs ! respirez le bonheur !

« Une Vélorution à Bellac ? J’y crois pas ! » Et pourtant… Ça bouge pour le vélo sur notre territoire, et...
>
Extrait

Petit Poucet devenu Vieux Sage

Nous voilà donc à traverser les Monts de Blond d’Ouest en Est pour aller faire la connaissance de cet homme chez lui,...
>

LE BLOG >

Ciné débat « Qu’est-ce qu’on attend ? » 1er juin, à 20h

2053 : Retour vers le futur pour le journal Mefia Te ! L’équipe du journal...

« S’abstraire du principe de réalité »

La semaine dernière, lors de son intervention télévisée du mercredi 22 mars 2023, le Président de la...

5 € tous les 3 mois, c’est cher ?

Touche pas au grisbi ! Au moment de payer votre journal chez votre vendeur de presse préféré, vous...

Dernière ligne droite avant Noël -> offrez de la lecture locale !

Idée cadeau ! Psst, on vous a préparé une jolie carte-cadeau si vous souhaitez offrir des abonnements...

Le journal Mefia Te ! passe du papier au grand écran

L’équipe du Journal Mefia Te !, le journal de la Basse-Marche, propose un nouveau rendez-vous : les « ciné-débats Mefia Te ! ». Souhaitant aborder sous...

Colère noire, couleur clarinette

Samedi après-midi 3 septembre 2022, 16h, au sortir de l’école de musique de Bellac. Je suis entouré de jeunes musiciennes en larmes,...

Masque obligatoire dans les rues de Bellac : voyage en Absurdistan

Bellac. Petite bourgade de 3.500 habitants, à peine. Concernée par l’épidémie de COVID au même titre que toutes les autres communes de...

Portrait # 5 – Alban

Et si on vous présentait les contributeurs de Mefia Te? Voici le jeune Alban, qui se présente comme collégien, musicien, VTTiste...