Eau Précieuse

Délicate gestion d’une ressource bientôt rare ?

Curieux de parler de pénurie d’eau en cette saison, nous direz-vous… Au contraire, profitons de l’hiver pour réfléchir à cette douloureuse problématique ! C’est ce qu’a voulu faire notre rédactrice, en confrontant les points de vue de plusieurs acteurs confrontés de près à cette question stratégique pour l’avenir de nos territoires. Sujet aussi brûlant qu’un soleil d’été, si l’on en croit le ton rugueux d’un édito récemment signé par le président du syndicat agricole majoritaire dans le département… Restons calme !

Aussi loin que je me souvienne, le Limousin est une région verte. Les jours d’été de mon enfance sont rythmés par des périodes de pluie et de grisaille. Ma mère disait « On ne vient pas ici pour le soleil. » Il y a des sources partout. L’été, voici venu le temps des batailles d’eau. En hiver sur les rives du lac de Vassivière voisin, là où ces sources sortent de terre, sur la plage, on s’improvise architecte : on construit des barrages avec des cailloux, du bois et des pierres. Enfants innocents, on cherche à maîtriser ce petit bout de territoire, les mains dans l’eau glacée, un lac se forme sur la plage, que la force de l’eau finira vite par détruire. Alors sans cesse on recommence ; en améliorant nos aménagements. Cette image de paysage verdoyant et riche d’eau est inscrite dans l’histoire du Limousin : « Jamais le Limousin ne périra par la soif » disait Aimé Perpillou, géographe français, en 1940. Gay-Lussac parlait du « pays de l’arbre et de l’eau ». Mais depuis quelques années, l’été, on voit l’herbe jaunir. Les pieds de tomates de nos jardins ne subissent plus le mildiou. Durant la période estivale, la température monte, la pluie ne tombe plus. Et nos convictions s’effondrent. 

Suite de l’article de Fanny DÈCLE, à lire dans MEFIA TE ! N°8


ARTICLES RECENTS
Extrait

Éteignez vos moteurs ! respirez le bonheur !

« Une Vélorution à Bellac ? J’y crois pas ! » Et pourtant… Ça bouge pour le vélo sur notre territoire, et...
>
Extrait

Petit Poucet devenu Vieux Sage

Nous voilà donc à traverser les Monts de Blond d’Ouest en Est pour aller faire la connaissance de cet homme chez lui,...
>
Extrait

Pars à deux pas, dis !

Par un heureux hasard, nous avons reçu deux propositions d’articles similaires venant de deux différentes familles de lecteurs et de lectrices de...
>

LE BLOG >

Au village sans prétention, l’école a mauvaise réputation

Chaque année, sur notre territoire, des classes et des...

Ciné débat « Qu’est-ce qu’on attend ? » 1er juin, à 20h

2053 : Retour vers le futur pour le journal Mefia Te ! L’équipe du journal...

« S’abstraire du principe de réalité »

La semaine dernière, lors de son intervention télévisée du mercredi 22 mars 2023, le Président de la...

5 € tous les 3 mois, c’est cher ?

Touche pas au grisbi ! Au moment de payer votre journal chez votre vendeur de presse préféré, vous...

Dernière ligne droite avant Noël -> offrez de la lecture locale !

Idée cadeau ! Psst, on vous a préparé une jolie carte-cadeau si vous souhaitez offrir des abonnements...

Le journal Mefia Te ! passe du papier au grand écran

L’équipe du Journal Mefia Te !, le journal de la Basse-Marche, propose un nouveau rendez-vous : les « ciné-débats Mefia Te ! ». Souhaitant aborder sous...

Colère noire, couleur clarinette

Samedi après-midi 3 septembre 2022, 16h, au sortir de l’école de musique de Bellac. Je suis entouré de jeunes musiciennes en larmes,...

Masque obligatoire dans les rues de Bellac : voyage en Absurdistan

Bellac. Petite bourgade de 3.500 habitants, à peine. Concernée par l’épidémie de COVID au même titre que toutes les autres communes de...