Chouette ! Brèves d’ici – n°16

Les papys font de la résistance
Il y a 14 ans, les « Vieilles Couennes », nom de l’association des anciens joueurs de rugby de Bellac, se sont réunies autour d’un verre pour trouver une idée de financement du club. Or quelques années auparavant, le Stade Français, mythique club de rugby parisien, avait eu la bonne idée de dévoiler ses joueurs dans leur plus simple appareil dans le désormais calendrier culte des « Dieux du stade ». C’est ainsi que l’un des compères bellachons a eu l’idée de le parodier, en le nommant les « Vieux du stade ». Et le succès fut immédiat. Plus de 500 exemplaires vendus dès la première année et des invitations dans différents médias nationaux. Aujourd’hui encore, les anciens joueurs continuent à se creuser la tête pour présenter un calendrier original. Et cette année, ils ont souhaité reprendre des affiches ou des scènes marquantes du cinéma français. Il y en a pour tous les goûts, de « La vache et le prisonnier » aux « Tuches ». Tout l’argent récolté est réinvesti pour le club. Mais attention, si vous souhaitez en dégotter un, il va falloir mener votre enquête ou bien joindre directement le club, car les quelques numéros restant sont difficilement trouvables !

Ça bouge à l’Est !
La commune de Saint-Pardoux-le-Lac, née de la fusion de Roussac, Saint-Symphoriensur-Couze et Saint-Pardoux, est désormais dotée d’un comité culturel chargé de dynamiser les trois anciennes communes. Un événement est organisé chaque vendredi des vacances scolaires et ça commence en février à Roussac avec la compagnie L’escargot dans les orties et son spectacle « Le fils du grand méchant loup ». Suivront théâtre, soirée concerts / food trucks, jazz et spectacle pour enfants. On nous dit dans l’oreillette que des partenariats vont peut-être voir le jour notamment avec la ludothèque de Saint-Junien pour proposer de nouvelles activités aux enfants pendants les vacances scolaires 2023. Mais on nous annonce aussi des partenariats avec le Théâtre du Cloître de Bellac et avec l’association Graines de rue à Bessines-sur-Gartempe. Alors à vos agendas !

Un Trol à Montrol
Un nouveau bar associatif sur le territoire, en voilà une bonne nouvelle ! Ça se passe du côté de Montrol-Sénard, où quelques habitants se faisaient la remarque qu’ils aimeraient bien avoir un lieu où se retrouver certains soirs. Le projet rencontre vite un fort soutien localement, puisque l’association « Comme chez Mamie », créée fin 2022, compte déjà 30 adhérents ! Un lieu a été trouvé : c’est un local que la mairie de Montrol-Sénard a accepté de louer à l’association, pour une soirée hebdomadaire. Chaque jeudi donc, de 18h30 à 22h30, vous pourrez venir prendre un verre, manger un morceau de fromage ou de charcuterie, refaire le monde et jouer aux cartes ou à l’un des jeux de société dont la petite bande semble férue, à tel point que ses membres ont déjà prévu un partenariat avec un magasin spécialisé en la matière. Nom de baptême de ce nouveau bar associatif bas-marchois ? « Le Trol de Montrol » ! Nul doute qu’on devrait y être bien.
Plus d’infos : ccm87@laposte.net

Le Salon des Vins Naturels est de retour
Ils sont gâtés dans ce coin-là : à Montrol-Sénard, ils ont un nouveau bar associatif, et à Mortemart, juste à côté, ils ont un salon des vins naturels qui rempile en 2023 ! Nous avions déjà parlé de cet événement dans l’un des premiers numéros de Mefia Te ! en 2019. Après des temps troublés (pour cause de covid mais rassurez-vous, pas de vins troubles par ici), l’association « Du Goulot Pour Tous » reprendra ses quartiers au Château des Ducs de Mortemart, les 1er et 2 avril prochains. 25 vignerons et vigneronnes venus de toute la France seront là pour vous faire découvrir leurs nectars. Le Salon des Vins naturels en Limousin 2023, on y sera !

ARTICLES RECENTS
Extrait

Pars à deux pas, dis !

Par un heureux hasard, nous avons reçu deux propositions d’articles similaires venant de deux différentes familles de lecteurs et de lectrices de...
>
Accès libre

Mefia Te ! c’est toi !

Il paraît que l’âge de raison, c’est autour de sept ans. On a donc de la marge : en 2024, on fêtera...
>
Extrait

Fichues affiches !

Vous connaissez la chanson « J’suis snob », de Boris Vian ? On y a pensé en lisant cet article Rurââleur, qui...
>

LE BLOG >

Ciné débat « Qu’est-ce qu’on attend ? » 1er juin, à 20h

2053 : Retour vers le futur pour le journal Mefia Te ! L’équipe du journal...

« S’abstraire du principe de réalité »

La semaine dernière, lors de son intervention télévisée du mercredi 22 mars 2023, le Président de la...

5 € tous les 3 mois, c’est cher ?

Touche pas au grisbi ! Au moment de payer votre journal chez votre vendeur de presse préféré, vous...

Dernière ligne droite avant Noël -> offrez de la lecture locale !

Idée cadeau ! Psst, on vous a préparé une jolie carte-cadeau si vous souhaitez offrir des abonnements...

Le journal Mefia Te ! passe du papier au grand écran

L’équipe du Journal Mefia Te !, le journal de la Basse-Marche, propose un nouveau rendez-vous : les « ciné-débats Mefia Te ! ». Souhaitant aborder sous...

Colère noire, couleur clarinette

Samedi après-midi 3 septembre 2022, 16h, au sortir de l’école de musique de Bellac. Je suis entouré de jeunes musiciennes en larmes,...

Masque obligatoire dans les rues de Bellac : voyage en Absurdistan

Bellac. Petite bourgade de 3.500 habitants, à peine. Concernée par l’épidémie de COVID au même titre que toutes les autres communes de...

Portrait # 5 – Alban

Et si on vous présentait les contributeurs de Mefia Te? Voici le jeune Alban, qui se présente comme collégien, musicien, VTTiste...