Histoire de migrants

Partir à la campagne, ou plutôt « anar à la campagna », disaient en patois les migrants marchois, expression paradoxale quand ils quittaient leur campagne pour la ville ! Ce fut une longue tradition que cette migration des maçons et tailleurs de pierre. Dès le Moyen Âge déjà, de nombreux hommes partaient d’une Basse-Marche trop pauvre, laissant pays et famille pour un travail dans des régions voisines moins ingrates. Voici donc un voyage dans le temps, qui trouve souvent un écho étrange au vu des migrations de notre siècle.

Article de Danièle Chapelain, pour le Musée René Baubérot de Chateauponsac, à lire dans Mefia Te n°3!

ARTICLES RECENTS
Extrait

Roselyne, Roselyne

Vous vous rappelez, on l’avait annoncé à la fin du portrait qu’on lui avait consacré dans notre numéro 4 ? On avait...
>
Extrait

Changer le pansement ou penser le changement?

C’est une belle citation, que l’on attribue à Francis Blanche, particulièrement pertinente pour exprimer simplement les questions presque existentielles nous venant à...
>
Extrait

T’es fou ou quoi?

À Bellac et dans les manifestations culturelles ou sportives du territoire, on a coutume de croiser une fine équipe du Village des...
>

LE BLOG >

Portrait # 5 – Alban

Et si on vous présentait les contributeurs de Mefia Te? Voici le jeune Alban, qui se présente comme collégien, musicien, VTTiste...

Portrait # 4 – Fanny

Et si on vous présentait les contributeurs de Mefia Te!, le journal de la Basse-Marche, en Haute-Vienne? Illustratrice, photographe, rédactrice,...

Portrait # 3 – Christine

Et si on vous présentait les contributeurs de Mefia Te!, le journal de la Basse-Marche, en Haute-Vienne. Voici Christine, une de...

Portrait # 2 – Michael

Et si on vous présentait les contributeurs de Mefia Te!, le journal de la Basse-Marche, en Haute-Vienne? Voici Michael, notre historien...

Portrait # 1 – Élodie

Et si on vous présentait les contributeurs de Mefia Te!, le journal de la Basse-Marche, en Haute-Vienne? Honneur aux jeunes, on...

Profs, Parents : je t’aime, je te hais

On est souvent pas loin de la crise de nerfs généralisée, ces jours-ci, même dans notre campagne reculée! Un sujet de prise...

Sainte Protocole et Dieu Programme

Dure semaine. Je n’apprécie pourtant pas les bipèdes. Ces êtres qui rivalisent d’ingéniosité pour éradiquer mes congénères, tout en s’extasiant devant un...

Carte des services alimentaires du Haut-Limousin

Alors qu’une bonne partie de ses habitants se retrouve presque assignée à résidence, il faut que le Haut-Limousin continue de vivre :...